Diplôme d’Etat de Conseiller(ère) Economie Sociale Familiale (ESF)

Cette formation exige des capacités d’adaptation et nécessite une forte rigueur professionnelle.

  • Intérêt pour tous les aspects de la vie quotidienne
  • Sens pratique et de l’investigation
  • Esprit d’observation et de recherche
  • Capacités d’analyse et de réflexion
  • Sens des relations humaines et du travail en équipe
  • Qualités pédagogiques et psychologiques d’écoute, de disponibilité, de communication avec les divers publics

Le Conseiller en économie sociale et familiale exerce une profession réglementée de travailleur social. Il est conseiller et expert au niveau de la vie quotidienne et de l’intervention sociale.

Il aide les foyers ou les personnes « isolées » en difficultés à résoudre les problèmes de la vie quotidienne. Il assure des actions de conseil, d’information et de formation auprès des usagers et des personnels de structure dans les domaines de l’alimentation, de la santé, de l’équipement, de l’habitat, de la consommation et de l’endettement, du travail et des loisirs.
Il établit des diagnostics et contribue à la construction de projets de développement social local et s’investit dans des action d’ingénierie technique et sociale.
Autant d'actions qui favorisent l'autonomie et la socialisation des personnes en difficulté. 
Il exerce aussi bien au sein de structures publics que privées comme des établissements collectifs (hôpitaux, foyers, etc.), des organismes sociaux ou éducatifs, des associations, des collectivités, des prestataires de services publics, etc.

 

Expertise et conseil scientifique et technique

Points clés

  • Formation en 1 an
  • 540 h de cours
  • 16 semaines de stage

Candidature

Réalisée sur dossier
(en février de l’année n-1)

Admission

Accessible après un :

  • BTS ESF (prioritairement)
  • DUT Carrières sociales
  • DE Assistant de service social
  • DE Educateur spécialisé
  • DE Educateur technique spécialisé
  • DE Educateur jeunes enfants

Langue étrangère

Anglais

Evaluations

  • CCF
  • Contrôle ponctuel
  • Candidat individuel par VAE 

Conseils et/ou actions (repérage, analyse, élaboration de propositions) d’amélioration et de gestion de la vie quotidienne :
consommation, budget, logement (accès, aménagement, amélioration),  alimentation, santé, insertion, emploi, formation, culture, vie sociale et loisirs, développement durable.

Développement Social Territorial

  • Participation et/ou réalisation d’étude de diagnostic de besoins au niveau d’un territoire
  • Participation et/ou réalisation de diagnostic partagé d’un territoire
  • Participation à la conduite de projet social territorial

Accompagnement social, socio-économique et éducatif de la vie quotidienne

  • Accueil des individus et des groupes
  • Elaboration du diagnostic social
  • Conception, construction du projet avec le(s) usager(s)
  • Mise en œuvre du projet avec le(s) usager(s)
  • Evaluation du projet

Communication professionnelle, animation et formation

  • Conception d’information à destination des usagers et des partenaires
  • Communication d’information
  • Promotion des activités de la structures
  • Animation d’équipe
  • Formation à destination des populations et des partenaires
  • Transmission des connaissances et des compétences professionnelles

Structures concernées

  • Collectivités territoriales : Conseils Généraux, Mairies, Centres communaux d'action sociale (CCAS), Missions locales
  • Organismes de protection sociale : Caisses d'Allocations Familiales (CAF), Mutualité Sociale Agricole (M.S.A)
  • Organismes sociaux et éducatifs : Maisons des jeunes, centres sociaux et culturels
  • Établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), Centres locaux d’information et de coordination (CLIC)
  • Établissements et services d'aide par le travail (ESAT), Maisons Départementales pour Personnes Handicapées (MDPH),
  • Services d'accompagnement à la vie sociale (SAVS)
  • Centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS)
  • Maisons relais, logements-foyers, maisons d’enfants à caractère social (MECS)
  • Centres maternels, Foyers de jeunes travailleurs
  • Services d’aide à domicile
  • Services sociaux du secteur nationalisé : SNCF, EDF, … ou privé
  • Organismes de réhabilitation de l’habitat, rénovation et gestion locative de logement
  • Organismes de prévention et de lutte contre les pollutions environnementales
  • Organismes œuvrant pour la maîtrise de l’énergie (ADEM)
  • Bailleurs sociaux
  • Structures d’insertion par l’activité économique
  • Services en prévention santé
  • Associations tutélaires
  • Associations de consommateurs,
  • Associations familiales

Débouchés professionnels

  • Les emplois sont dénommés différemment selon les secteurs. A titre d’exemples, ces professionnels sont identifiés actuellement sous les terminologies suivantes :
  • Technicien de l’intervention sociale et familiale
  • Conseiller d’insertion et de probation
  • Educateur de la protection judiciaire de la jeunesse
  • Chargé de gestion locative
  • Conseiller en habitat
  • Conseiller en économie domestique
  • Conseiller en énergie ou transport
  • Responsable, animateur de collecte
  • Responsable vie quotidienne dans un établissement
  • Animateur en consommation
  • Animateur prévention-santé
  • Conseiller à la CAF
  • Enseignant spécialisé

Poursuites d’études

  • Diplôme d’Etat en Ingénierie Sociale (DEIS)
  • Certificat d’Aptitude aux Fonctions de Directeur d’Etablissement Social (CAFDES)
  • Formation spécifique pour exercer comme mandataire judiciaire à la protection des majeurs
  • Formation spécifique pour exercer comme conseiller conjugal et familial
  • Etc.