Bac ST2S (Sciences et Technologies de la Santé et du Social)

Les compétences requises

Ce baccalauréat s’adresse aux élèves pour lesquels les relations humaines et le travail sanitaire et social constituent la motivation principale.
Les qualités souhaitées sont : l’autonomie, l’esprit d’initiative, l’écoute, le sens de la relation, l’aptitude à communiquer et à travailler en équipe.
Il est préférable d’avoir suivi en seconde l’enseignement d’exploration « santé social ».

Organisation des études

Les matières dominantes sont la biologie humaine, la connaissance psychosociologique des individus et des
groupes, l’étude des faits sociaux et des problèmes de santé, les institutions sanitaires et sociales, la législation
du domaine sanitaire et social, la méthodologie appliquée à ce secteur d’activité.
La formation comprend des matières générales : français en première, histoire et géographie, mathématiques,
langues étrangères, sciences physiques et chimie, EPS, les deux années, philosophie en terminale. Ces
matières sont importantes pour la poursuite d’études mais aussi pour acquérir une bonne expression écrite et
orale.
Discipline primordiale dans l’emploi du temps, les sciences sanitaires et sociales abordent les problématiques
sociales, les structures sanitaires et sociales et la protection sociale, le bien-être social, la santé, la santé
publique. Elles portent aussi sur le fonctionnement des services de santé et d’action sociale.
Une autre discipline technologique importante est la biologie et physiopathologie humaines. Cet enseignement
est consacré à l’organisation et aux grandes fonctions de l’être humain. Il s’intéresse également aux maladies
et à leur prévention et leur traitement.
L’utilisation de l’outil informatique est intégrée dans ces différents enseignements.
• La poursuite d’études
Après le baccalauréat ST2S il est possible d’entamer une préparation dans une école spécialisée (de 2 à 4 ans
d’études). Les écoles de soins infirmiers, d’assistant de service social, d’éducateurs, sont parmi les plus
accessibles. Les concours d’entrée dans certaines écoles paramédicales (kiné, manipulateur en électroradiologie…)
demandent un bon niveau en biologie mais aussi en mathématiques et physique. Une année de préparation
au concours sera souvent utile, d’autant que les bacheliers ST2S subissent la concurrence des bacheliers
S et des « collés » de médecine.
Certaines formations accueillent favorablement les bacheliers ST2S : le BTS Economie Sociale Familiale, le
BTS Services et Prestations dans les Secteurs Sanitaire et Social, le BTS Diététique, le DUT Carrières
Sociales…
Une poursuite d’études universitaires peut-être envisagée même si elle ne constitue pas la finalité de ce
baccalauréat.
La plupart des bacheliers poursuivent leurs études dans le secteur paramédical : infirmier, technicien d’analyses
biomédicales, diététicien… Des possibilités existent aussi dans le secteur social (conseiller en économie
sociale familiale) ou dans le secteur médico-social